Aller au contenu principal
  1. Economie et emploi

La Région pilier de l’économie et de l’emploi régional

L'attractivité économique de la Nouvelle-Aquitaine dépend en grande partie de la compétitivité de ses filières industrielles. Pour soutenir leur développement, le Conseil régional  développe une politique volontariste qui repose sur une connaissance du monde des entreprises et sur son rapprochement avec les univers de la recherche et de la formation. Ces synergies et coopérations permettent : l’émergence de nouveaux projets, la structuration de filières d’excellence, la sécurisation des emplois et la qualification de la main-d’œuvre, le développement de la compétitivité.

Sommaire
  1. Aider les entreprises à chaque stade de leur développement
  2. Grands défis sociétaux et usine du futur
  3. Innovation et créativité

Aider les entreprises à chaque stade de leur développement

La Région est aux côtés des entreprises  à toutes les étapes de leur développement : création, développement, innovation, transmission. Elle agit, notamment, pour le développement des entreprises de taille intermédiaire (ETI). Porteuses d’innovation et présentes à l’international, les ETI sont un des principaux moteurs du développement du tissu industriel aquitain. Située entre la PME et la grande entreprise, c’est ce modèle d’entreprise que le conseil régional souhaite voir essaimer sur tout le territoire. Un modèle fondé sur trois piliers : investissement, innovation et internationalisation. Dans un contexte d’incertitude économique, la Région poursuit également une politique volontariste de soutien à la consolidation des fonds propres des entreprises.

Grands défis sociétaux et usine du futur

La Région voit plus loin et  compte soutenir les programmes de recherche liés aux grands défis sociétaux comme le changement climatique, la croissance bleue (en lien avec la mer) ou la santé. L'Usine du futur est un projet au cœur de son action jusqu'en 2020.

Ce plan d’action ambitieux en faveur du renforcement de la productivité du tissu industriel  de la grande Région vise à améliorer la productivité en agissant sur trois leviers :

  • l’outil de production (modernisation, équipements, robotisation, intégration des technologies de l’information et de la communication),
  • l’organisation industrielle (qualité et flexibilité),
  • la formation du personnel (polyvalence) et l’amélioration des conditions de travail (ergonomie, sécurité, engagement du personnel et du management).

Ce plan dédié à la productivité sera complété par la valorisation d’une dizaine de programmes de recherche collaboratifs, préfigurant « l’usine du futur ». D'ici 2020, 600 entreprises, principalement dans la métallurgie, l'agroalimentaire et le bois et papier, seront accompagnées.

Innovation et créativité

Thomas Samuel fondateur et PDG de la start-up Sunna Design, entreprise qui développe des solutions d’éclairage public LED solaire à destination des pays en développement.
© Hervé Lefebvre

Innover, c’est surtout imaginer de nouveaux usages pour réaliser des produits et services qui s’inscriront dans le quotidien de demain. En s’appuyant sur les connaissances et technologies nouvelles, la Région, avec son agence régionale de développement et d’innovation, joue là aussi un rôle moteur pour favoriser l’émergence, la concrétisation et la promotion de projets innovants des entreprises du territoire. Pour valoriser sous forme d’emplois pérennes la production de connaissances nouvelles, la Région a mis en place un écosystème favorable à l’émergence de start-up : incubateurs, technopoles, pépinières d’entreprises, fonds d’amorçage régionaux...

Chiffres clés