Aller au contenu principal
  1. Lutter contre le gaspillage alimentaire
Lutte contre le gaspillage alimentaire dans les lycées © Nouvelle-Aquitaine/Françoise Roch

Lutter contre le gaspillage alimentaire

Dans un souci de développement économique, écologique et social local, et en lien avec son action pour l’économie circulaire, la Région Nouvelle-Aquitaine s’engage dans la lutte contre le gaspillage alimentaire, notamment dans les entreprises du secteur agroalimentaire, une des premières industries régionales.

Sommaire
  1. Les enjeux du gaspillage alimentaire
  2. Le gaspillage alimentaire dans les entreprises agricoles et agroalimentaires
  3. La lutte contre le gaspillage alimentaire dans les lycées

Les enjeux du gaspillage alimentaire

La perte ou l’élimination de nourriture constitue un gaspillage alimentaire de 10 millions de tonnes par an en France (soit l’équivalent de 150 kg / personne / an). Les pertes alimentaires ont des impacts éthiques, économiques et environnementaux notables :

  • 20% des volumes gaspillés suffirait à nourrir les 6 millions de français en situation de précarité alimentaire ;
  • l’équivalent de 16 milliards d’euros gaspillés par an ;
  • l’équivalent de 15,3 millions de tonnes de CO2 émises par an, soit 3% des émissions nationales.

Par ailleurs, la lutte contre les pertes alimentaires dans I’industrie agroalimentaire représente un fort potentiel économique :

  • en moyenne, 10% de « pertes matières » et 4,5% de gaspillage (c’est-à-dire des produits encore consommables en alimentation humaine) ;
  • le seul gaspillage a une valeur commerciale estimée à 2,2 milliards d’euros / an, soit 1,3% du CA annuel du secteur ou encore 5 000 euros / salarié / an.    

Le gaspillage alimentaire se produit à toutes les étapes de la chaîne alimentaire : production, transformation, distribution, restauration, consommation, ainsi que lors du transport. Le réduire implique donc de responsabiliser et de mobiliser tous les acteurs de la chaîne alimentaire, du producteur au consommateur.
 

Le gaspillage alimentaire dans les entreprises agricoles et agroalimentaires

Lancé à l’automne 2018 conjointement par la Région Nouvelle-Aquitaine et l’Etat (DRAAF et ADEME), l’appel à projets pour lutter contre le gaspillage alimentaire dans les entreprises agricoles et agroalimentaires vise à réduire la production de biodéchets en amont de la chaîne alimentaire, dès la production ou la fabrication des produits. En s’adressant aux entreprises, avec un accent mis sur l’innovation et l’optimisation des processus (création de nouvelles activités, reconfiguration d’activités existantes, …), l’appel à projets permettra une augmentation de leur performance et la création de valeur locale.

Les actions aidées sont de différents types :

  • solutions pour des produits hors calibre (mise en réseau d’acteurs, transformation, conservation…) ;
  • solutions pour les produits abimés, non conformes à des critères ne touchant pas à l’hygiène ou la sécurité sanitaire des aliments suite à transformation… ;
  • innovations dans le domaine des procédés de récolte, stockage, transformation, transport…;
  • optimisation de flux (supply chain) ou nouveaux services offre/demande, circuits courts ;
  • nouvelle vision du lien produit/emballage/gaspillage, cycle de vie, optimisation des stocks, du planning, du procédé de fabrication et prévention des déchets, valorisation des co-produits… ;
  • évolution des pratiques (marketing, communication, sensibilisation, implication des acteurs vers l’achat responsable et l’alimentation durable…).

La lutte contre le gaspillage alimentaire dans les lycées

Retrouvez toutes les actions de la Région en matière de lutte contre le gaspillage alimentaire dans les lycées en cliquant ici.