Aller au contenu principal
  1. L’économie circulaire
Everglass, un exemple d'économie circulaire © Nouvelle-Aquitaine/Guillaume Fontaine

L’économie circulaire, une approche vertueuse

Depuis 2013, la Région Nouvelle-Aquitaine a renforcé son engagement pour l’économie circulaire, dont le principe d’économie des ressources et de limitation des déchets constitue un nouveau modèle, à la fois porteur de développement économique et indispensable pour réduire l’impact environnemental de nos modes de production et de consommation. Cet engagement de la Région s’intègre à sa démarche globale pour la transition écologique et énergétique du territoire.

L’utilisation de matières premières devrait doubler dans le monde d’ici à 2060 (source OCDE), ce qui exercera sur l’environnement une pression deux fois plus forte qu’aujourd’hui, alors qu’en parallèle le poids des déchets et la difficulté à les traiter ne cessent d’augmenter.

En raison de leurs compétences en matière de développement économique, et de leurs nouvelles responsabilités en matière de planification des déchets,  les Régions sont en première ligne pour le développement de l'économie circulaire.

Sommaire
  1. Produire autrement
  2. Un plan régional ambitieux pour l’économie circulaire
  3. Le réseau RECITA, partenaire de la Région
  4. La Région Nouvelle-Aquitaine engagée en faveur de la RSE

Produire autrement

  • Le cercle vertueux de l'économie circulaire

Le principe d’économie circulaire vise à limiter le gaspillage des ressources et réduire l’impact environnemental de l’économie, en permettant de réduire, gérer, recycler les déchets, et en favorisant la réutilisation des ressources. L’économie circulaire propose donc un nouveau modèle de société qui utilise et optimise les stocks et les flux de matières, d’énergie et de déchets et vise ainsi à l’efficience de l’utilisation des ressources.

La mise en œuvre d’une politique d’économie circulaire constitue un facteur de développement d’activités, d’emploi et d’innovation. 

  • Un levier de développement économique

A la clé de la dynamique d’économie circulaire, le développement de nouvelles filières et le soutien à une industrie émergente, en cohérence avec la stratégie de développement économique du territoire (le Schéma Régional de Développement Economique, d’Innovation et d’Internationalisation, SRDEII).

A cela s’ajoute le gain de compétitivité que représente l’économie circulaire pour les industries, qui maîtrisent leur flux de matières premières et peuvent être plus efficaces à tous les stades du cycle de vie des produits.

L’agriculture et l’agroalimentaire, filières majeures de la Région, constituent à cet égard un potentiel important et des filières prioritaires.

Un plan régional ambitieux pour l’économie circulaire

Le plan économie circulaire de Nouvelle-Aquitaine est articulé autour de 5 axes, intégrés au Plan Régional de Prévention et de Gestion des Déchets : 

  • axe 1 – réduire les consommations de biens et de ressources, en favorisant :

> l’approvisionnement durable ;
> l’écoconception ;
> l’économie de la fonctionnalité ;
> des achats responsables.

  • axe 2 – faire durer les produits : réemploi, réutilisation et réparation
     
  • axe 3 – recycler les matières :

> les biodéchets (Appel à projets de valorisation des biodéchets) ;
> les déchets du BTP (Appel à projets de valorisation des déchets du BTP) ;
> les déchets plastiques ;
> les déchets textiles (plan d’action régional).

  • axe 4 – déployer l’écologie industrielle et territoriale
     
  • axe 5 – sensibiliser, communiquer, former, rechercher et développer

Plusieurs dispositifs spécifiques ont été mis en place en 2016 :

> aide aux actions collectives  qui vise notamment aux démarches d’écologie industrielle territoriale ;
> aide à l’investissement en faveur du recyclage et du réemploi des déchets  qui vise à conforter sur le territoire une industrie du recyclage non délocalisable ;
> aide en faveur de la création de nouvelles activités encourageant notamment l’innovation ;
> aide au conseil, notamment pour les démarches d’écoconception et d’analyses du cycle de vie des produits.

Ces dispositifs ont permis le développement de recycleries, de plate-forme de valorisation, l’extension ou le soutien des capacités de recyclage et la promotion de projets innovants. Ils complètent ceux de l’Economie Sociale et Solidaire.

En voici un bon exemple avec l'entreprise Everglass (16), un des leaders du marché français de l’économie circulaire du verre.

Déployer l’écologie industrielle territoriale

Basée sur une logique de proximité, l’écologie industrielle territoriale doit donner leur place aux initiatives, contribuer à changer les modes de production et de consommation entre producteurs, ouvrir les chaînes d’approvisionnement au sein d’un territoire et entre territoires et favoriser les activités, les ressources et emplois locaux.

La Région Nouvelle-Aquitaine et l’ADEME ont lancé fin 2018 un appel à projet centré sur l’écologie industrielle et territoriale (EIT). Son but est de favoriser, sur un même territoire, des synergies entre des activités qui disposent de ressources ou peuvent en produire (entreprises, lieux de santé, …) pour mettre en place des démarches d’économie circulaire coopératives. Ainsi,  les déchets de l’un vont alimenter le méthaniseur de l’autre, fournir de la chaleur au quartier...

Le réseau RECITA, partenaire de la Région

RECITA
RECITA © RECITA

Né en avril 2016, le Réseau d’Economie Circulaire et d’Innovation en Nouvelle-Aquitaine (RECITA) accompagne cette montée en puissance, avec près de 80 structures et plus de 610 membres. Mis en place et soutenu par la Région Nouvelle-Aquitaine, l’ADEME et la DREAL, ce réseau est ouvert à l’ensemble des acteurs socio-économiques du territoire (entreprises, collectivités, chercheurs, réseaux, société civile), avec les objectifs suivants :

  • réunir les acteurs engagés pour le développement l’économie circulaire dans les territoires ;
  • valoriser les expériences et les atouts régionaux ;
  • partager une culture commune de l'économie circulaire ;
  • contribuer au développement de projets collaboratifs ;
  • communiquer sur l’actualité, les initiatives, diffuser des espaces d’échanges, des outils...

RECITA s’inscrit dans l’animation régionale de la politique de la Région en faveur du développement de l’économie circulaire, et organise notamment des événements thématiques ou intersectoriels afin de contribuer à l’animation régionale, à la constitution de filières, à la connaissance des dispositifs et à l’information sur l’économie circulaire. 

La Région Nouvelle-Aquitaine engagée en faveur de la RSE

L’expérimentation mise en place pour les entreprises agroalimentaires régionales autour du diagnostic 3D qui, à travers l’intervention d’experts qualifiés, permet de prendre en compte les composantes environnementales, sociales et sociétales dans leurs projets de développement et d’engager des démarches de progrès individualisées et réalistes, révèle une perception positive de la démarche par les dirigeants permettant en particulier d’améliorer le dialogue et le climat social au sein des organisations, de favoriser une meilleure prise en compte des impacts environnementaux dans les processus de production ou de développer la gestion et la prévention des risques en matière de sécurité et de santé au travail.

Aussi, ce type de démarche permet d’apprécier les pratiques et les résultats de l’entreprise au regard de sa responsabilité sociétale et donc de sa contribution au développement durable conformément aux lignes directrices de la norme internationale ISO 26000.

La Région accompagne désormais toutes les entreprises régionales qui souhaitent s’engager dans ce type de démarche.