Aller au contenu principal
  1. Biodiversité marine dans le golfe de Gascogne
Grand dauphin, Tursiops truncatus © Itsas Arima

Biodiversité marine : préserver les cétacés du golfe de Gascogne

La richesse et la diversité de la façade littorale de la Nouvelle-Aquitaine sont un reflet de la diversité des milieux naturels de l’océan. Les cétacés comptent parmi les espèces qui inquiètent les scientifiques, plusieurs milliers mourant en mer chaque hiver notamment à cause de prises accidentelles dans les filets de pêche. Consciente de sa responsabilité dans la préservation de ces espèces, la Région Nouvelle-Aquitaine investit dans la connaissance, la réduction des captures et la sensibilisation.

Sommaire
  1. Mieux connaître pour mieux protéger
  2. Réduire les captures accidentelles
  3. Informer et sensibiliser

Mieux connaître pour mieux protéger

Les échouages de mammifères marins font l’objet d’un suivi organisé depuis les années 1970. Dans les années 1990, des phénomènes inquiétants d’échouages multiples ont commencé à être observés, et ils atteignent des pics particulièrement élevés depuis 2016.

Un lien de cause à effet est mis en évidence entre les marques que présentent la grande majorité des cétacés échoués et les pratiques de pêche dans le golfe de Gascogne (traces de démaillage). En effet, lorsqu’ils sont pris dans les filets, les cétacés présents dans les zones de pêche meurent d’asphyxie, ne pouvant pas remonter à la surface. 

Afin d’identifier des moyens d’action et de préservation adaptés, la Région soutient plusieurs projets de connaissance, qui à travers des études complémentaires vont permettre de comprendre quelles sont les espèces concernées, la taille des populations, leur localisation, leurs comportements... 

Réduire les captures accidentelles

Les prises accidentelles dans les engins de pêche causent la mort de plusieurs milliers de cétacés par an dans le golfe de Gascogne (estimation basse : entre 4 000 et 6 000 décès par an depuis 2016).

La Région favorise les programmes de recherche et d’expérimentation sur la réduction des captures de cétacés et soutient l’installation de dispositifs adaptés sur les bateaux de pêche (répulsifs acoustiques, trappes d’échappement…).

Informer et sensibiliser

Le seuil critique de 1,7% de prélèvement au-delà duquel une population de mammifères marins est en danger est régulièrement dépassé dans le golfe de Gascogne.

Face à ce risque, la sensibilisation des usagers de la mer, consommateurs, citoyens, décideurs, est essentielle pour faire de la préservation des cétacés un enjeu commun.

La Région investit ainsi dans des actions de sensibilisation auprès de nombreux publics.

Pour aller plus loin