Aller au contenu principal
  1. Biodiversité : protégeons le vivant
Réserve naturelle régionale © /

Biodiversité : protégeons le vivant

La Nouvelle-Aquitaine est riche d'une grande diversité de milieux naturels  et d'espèces liée notamment aux conditions géologiques et climatiques variées de son territoire. Elle bénéficie également de la forte présence de l'eau et de ses milieux associés (sources, rivières, fleuves, tourbières, marais…), d'un espace à dominante rurale, où l'agriculture traditionnelle a façonné des espaces pluriels, des territoires de montagne, et une façade littorale majeure. La Région s’est engagée dans la protection de cette biodiversité. 

La Nouvelle-Aquitaine présente une grande diversité d’écosystèmes qui doivent être préservés. La politique régionale agit pour la connaissance et la conservation de la biodiversité à travers une multitude d’actions : identification des réservoirs de biodiversité, préservation des continuités écologiques, protection des espaces et des espèces, lutte contre le déclin des pollinisateurs, réduction de l’usage des pesticides.

Pour donner un nouvel élan à la sauvegarde de la biodiversité, la Région Nouvelle-Aquitaine mène une politique ambitieuse et engagée articulée autour de 5 orientations majeures qui trouveront notamment leur traduction au sein d'actions concrètes mais également au sein du Schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires (SRADDET).  
 

Sommaire
  1. Organiser une gouvernance de la biodiversité en Nouvelle-Aquitaine
  2. Eveiller les consciences pour considérer la biodiversité comme un enjeu majeur
  3. Mener une action volontariste pour la biodiversité
  4. Agir en urgence pour les espèces vulnérables
  5. Placer la biodiversité au cœur des politiques régionales

Organiser une gouvernance de la biodiversité en Nouvelle-Aquitaine

En créant l’Agence Régionale de la Biodiversité Nouvelle-Aquitaine, la Région Nouvelle-Aquitaine souhaite permettre à l’ensemble des acteurs concernés d’être partie prenante de la lutte contre l’érosion de la biodiversité. 

Le Comité Régional Biodiversité est une instance de l’Etat et de la Région, composée de 160 membres, et est opérationnel en Nouvelle-Aquitaine depuis novembre 2018. Cette instance de gouvernance remplace les comités régionaux Trame Verte et Bleue.  Il est notamment associé à la mise en œuvre et le suivi de la Stratégie Régionale Biodiversité et l’élaboration du SRADDET (Schéma Régional d’Aménagement, de Développement Durable et d’Egalité des Territoires), aux orientations des contrats de plan Etat-Région et des Agences Régionales de la Biodiversité labellisées par l’Etat, et peut être sollicité pour donner un avis sur les projets de documents de planification relatifs aux continuités écologiques.

Le  Conseil Scientifique Régional du Patrimoine Naturel peut également intervenir ou être consulté pour des questions relatives à la connaissance, la conservation et la gestion du patrimoine naturel régional.
 

Eveiller les consciences pour considérer la biodiversité comme un enjeu majeur

La Région souhaite notamment s’appuyer sur deux leviers majeurs pour placer la biodiversité au cœur des préoccupations et des décisions :

  • un comité scientifique régional de la Biodiversité qui mesurera l’état de la biodiversité et l’impact de son érosion dans les différents secteurs socio- économiques ;
  • une politique en faveur de l’Education Nature Environnement pour un Développement Soutenable.

Mener une action volontariste pour la biodiversité

Au-delà des espaces naturels déjà reconnus, la Région a pour objectif d’augmenter la superficie des espaces naturels préservés en Nouvelle-Aquitaine. Pour cela, elle s’appuiera prioritairement sur des outils concrets :

  • poursuite de l’acquisition des connaissances ;
  • préservation des espaces naturels remarquables (Conservatoires d’Espaces Naturels, Réserves Naturelles Régionales, Réseau des gestionnaires d’espaces) ;
  • préservation et restauration des continuités écologiques ;
  • préservation et restauration des paysages, gestion durables des sols ;
  • connaissance et préservation de la biodiversité marine.

Agir en urgence pour les espèces vulnérables

Une espèce vivante disparaît toutes les 20 minutes, ce qui représente un rythme de disparition 1 000 fois plus important que le rythme naturel constaté lors des 10 millions d’années passées. Pour répondre à l’urgence, la Région concentre ses efforts de conservation sur certaines espèces ou groupes d'espèces jugées prioritaires et propose :

  • la conservation des espèces menacées ;
  • un plan régional en faveur des pollinisateurs ;
  • un schéma régional des Centres de soins ;
  • la limitation du développement des espèces exotiques envahissantes.

Placer la biodiversité au cœur des politiques régionales

Les travaux du Comité scientifique régional de la Biodiversité Ecobiose, coordonnés par le CNRS de Chizé, apporteront des éléments factuels, des arguments scientifiques et des leviers de décisions utiles à l’adaptation des différentes politiques régionales pour concilier aménagement , industrie… et préservation de la biodiversité :

  • la biodiversité au cœur des projets de développement durable des territoires (avec le SRADDET) ;
  • les Parcs Naturels Régionaux (PNR) au service de la biodiversité ;
  • la réduction des pesticides ;
  • la biodiversité au cœur de la politique de l’eau, des zones humides et des milieux aquatiques ;
  • le biomimétisme pour développer l’innovation ;
  • la biodiversité dans la gestion de l’espace rural et littoral ;
  • la biodiversité comme un potentiel développement économique et touristique ;
  • la gestion durable du littoral.
Biodiversité : les priorités de la Région
Biodiversité : les priorités de la Région © Nouvelle-Aquitaine
Accès direct aux autres pages :