Aller au contenu principal
  1. Transports

Favoriser et développer les mobilités pour tous

S’il est un défi de taille pour la région ALPC, c’est bien celui des transports et de la mobilité. Pierre angulaire du développement des territoires, la politique des transports doit être pensée en facilitateur de mobilités. Enjeu de taille pour la population qui doit pouvoir bénéficier d’un maillage du territoire adapté à ses besoins, les transports sont également un atout économique pour les entreprises qui souhaitent s’implanter et se développer au niveau régional, national ou international.

Sommaire
  1. Priorité aux mobilités du quotidien
  2. Développement des intermodalités et des services
  3. Des projets d’envergure
  4. Transports : les domaines d’intervention de la Région

Priorité aux mobilités du quotidien

© Alban Gilbert

Le réseau ferroviaire de la région ALPC s’étend sur près de 3500 km sur lesquels TGV, Intercités et trains du quotidien (TER) proposent une offre complémentaire. Les priorités iront aux trains du quotidien, à l’amélioration des schémas de dessertes intra régionales, à la fiabilisation et au cadencement des TER pour les trajets domicile-travail et à la mise en place d’une tarification harmonisée dans la région.

Ainsi, plusieurs réunions de concertation (appelées comités de lignes) sont chaque année organisées sur l'ensemble du territoire pour échanger avec les usagers du TER et recenser leurs remarques et besoins. En savoir plus sur les comités de lignes.

Développement des intermodalités et des services

© ALban Gilbert

La Région accompagnera également le développement des intermodalités dont elle a désormais la responsabilité ainsi que le développement de nouvelles formes de transports partagés et collectifs. Une attention particulière sera portée à la complémentarité entre l’offre TER et TGV en 2017, de sorte que la ligne à grande vitesse Bordeaux-Paris profite aux usagers de tout le territoire, en travaillant notamment sur des correspondances adaptées.

Le projet de développement d’un système d’information numérique pour les voyageurs est également à l’étude. Il devrait permettre aux usagers de connaître l’ensemble des offres de transport. Parallèlement, Modalis, un système de billetterie unique est  étendu à l’échelle régionale.

L’inauguration du Pôle de Biganos, est un exemple de cette volonté régionale.

Des projets d’envergure

Le train qui relie Oloron à Bedous sur la ligne Pau-Canfranc © Alan Gilbert

Dans le cadre des CPER (contrat de plan état région), les mises à niveau des infrastructures ferroviaires et routières d’intérêt régional seront poursuivies. Parallèlement lors de l’élaboration du SRADDET (Schéma régional d’aménagement de développement durable et d’égalité du territoire) les voies et axes routiers qui constituent des itinéraires d’intérêt régional seront identifiés. Côté environnement, le report modal (remplacer un mode de transport saturé par un autre) sera soutenu avec par exemple la relance du projet d'autoroute ferroviaire atlantique dans le cadre de l'Eurorégion Aquitaine Euskadi. Autre grand projet, la réouverture de la ligne Pau-Canfranc qui permettra à terme de relier directement en train Pau à Saragosse pour les voyageurs et de créer un flux ferroviaire avec les plateformes logistiques de l’Aragon pour le transport de marchandises.

Les autres domaines de compétences de la Région font également l’objet d’une attention toute particulière avec le lancement d’une étude stratégique à l’échelle Régionale portant sur l’offre des aéroports. La collectivité, propriétaire du Port de Bayonne et partenaire privilégié des ports de Bordeaux et de La Rochelle, contribue à leur attractivité en investissant sur les infrastructures d’accueil des bateaux mais aussi sur celles qui lient les ports aux réseaux routiers et ferroviaires.

Transports : les domaines d’intervention de la Région

Transports scolaires

  • Organisation des transports scolaires à compter du 1er septembre 2017

Transports publics

  • Organisation des transports ferroviaires régionaux via des conventions avec la SNCF pour les lignes inscrites au plan régional.
  • Organisation des transports routiers non urbains de personnes à compter du 1er janvier 2017
  • Elaboration du Plan régional (service réguliers non urbains d’intérêt régional)
  • Elaboration du schéma régional de l’intermodalité (SRI) et du schéma régional des infrastructures de transports (SRIT)
  • Construction, aménagement et exploitation de gares publiques routières

Transport de marchandise

  • Concernant le transport de marchandises, la Région œuvre pour le développement du transport ferroviaire et maritime. La Région, propriétaire du Port de Bayonne et partenaire privilégié des ports de Bordeaux et de La Rochelle, contribue à leur attractivité en investissant sur les infrastructures d’accueil des bateaux mais aussi sur celles qui lient les ports aux réseaux routiers et ferroviaires.
  • La Région est également un élément moteur de la mise en place d’un service d’autoroute ferroviaire entre le Nord de la France et l’Espagne, afin de favoriser le trafic ferroviaire et lutter contre le mur de camions transitant à travers l’Europe.

La Région contribue également à l’amélioration de l’accessibilité du territoire en participant aux investissements sur les aéroports situés sur le territoire régional.

Chiffres clés