Aller au contenu principal
  1. La méthanisation ou comment recycler des déchets en énergie

La méthanisation ou comment recycler des déchets en énergie

Avec 27 unités de méthanisation en activité, la Région Nouvelle-Aquitaine est une des plus dynamiques de France dans le secteur de la méthanisation.

Sommaire
  1. Economie locale et environnement au premier plan
  2. Une filière vertueuse soutenue par la Région
  3. Un fonds d’investissement pour les énergies renouvelables
  4. Les chiffres clés de la méthanisation

La méthanisation valorise les matières organiques (effluents d’élevage, déchets d’entreprises agroalimentaires et de la grande distribution collectés en circuit court) en biogaz 100% renouvelable et en digestat. Le biogaz peut être valorisé en électricité (revendue sur le réseau) et en chaleur par cogénération, en biométhane (injecté dans le réseau de distribution de gaz naturel) ou en biocarburant. Le digestat, quant à lui, est utilisé en épandage sur les terres agricoles, permettant ainsi de diminuer le recours aux engrais minéraux et limiter le risque de pollution.

Economie locale et environnement au premier plan

Outre la diversification des revenus pour les exploitations ou le renforcement de l'autonomie énergétique et azotée des exploitations agricoles, la méthanisation génère une activité économique pour les entreprises locales : ingénierie, construction, exploitation et maintenance des installations. En produisant de l’énergie verte à partir de ressources locales, la méthanisation contribue à répondre aux enjeux de la transition énergétique et du traitement des déchets. Solution alternative aux énergies fossiles, elle participe à la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES).

Une filière vertueuse soutenue par la Région

La délibération commune des 3 anciennes Régions votée en juin 2015 constitue un socle solide pour poursuivre cette politique dynamique de développement de la méthanisation. La Région se fixe plusieurs objectifs ambitieux, dont celui d’atteindre une production de 2 300 GWh par an à l’horizon 2020, soit l'équivalent du chauffage annuel d'environ 330 000 maisons individuelles de 100 m². La Région sera présente à plusieurs niveaux : accompagnement technique et méthodologique des porteurs de projets, partage du retour d’expériences, assistance technique, mise en relation avec des experts ou investisseurs, soutien financier et appels à projets incitatifs, participation au fonds d’investissement régional Terra Energies…

Un fonds d’investissement pour les énergies renouvelables

Terra Energies est un fonds public-privé d’investissement de 8,2 millions d’euros consacré aux projets d’énergie renouvelable. Méthanisation, éolien, biomasse, photovoltaïque, hydroélectricité, énergies marines… : il pourra intervenir dans tous ces domaines comme dispositif complémentaire aux aides à l’investissement.

Les chiffres clés de la méthanisation

  • 27 sites en fonctionnement (en incluant la nouvelle unité de la Baie des Champs inaugurée en octobre 2016) réparties sur l’ensemble du territoire. Une seule réalisation d’injection bio méthane (sur l’antenne de Bordeaux).
  • 14 sites en construction
  • 66 projets (de toute taille) en phase avancée de développement (post étude de faisabilité)
Les unités de méthanisation sur le territoire de Nouvelle-Aquitaine
Comment ça marche ?

La méthanisation est un procédé biologique naturel qui valorise les matières organiques (la biomasse), généralement collectée en circuit court. Ces matières sont placées dans une cuve (le digesteur) qui est chauffé en l'absence d’oxygène. Sont produits une énergie renouvelable (le biogaz), utilisée en électricité ou chaleur vertes ou comme biométhane renouvelable, et un fertilisant (le digestat) pour l’épandage sur les parcelles agricoles.

Schéma simplifié du processus de méthanissation
© Région Nouvelle-Aquitaine