Aller au contenu principal
  1. Environnement et transition énergétique

Engager notre territoire vers la transition écologique et énergétique

Avec une superficie de 84 100 km² et 5,8 millions d’habitants, la Nouvelle-Aquitaine est la plus grande région de France. Le Conseil régional agit à la fois pour protéger et valoriser les richesses de ce territoire, et pour en faire un acteur à part entière d’une dynamique de développement durable relevant les défis de l’énergie et du changement climatique

Pyla avec le Banc d'Arguin et les passes d'entrée dans le Bassin d'Arcachon © Philippe Laplace

Avec cette nouvelle échelle d’intervention, la Région a la responsabilité d’engager notre territoire vers la transition écologique et énergétique. Elle mène ainsi une politique ambitieuse en faveur de la transition énergétique, dont elle est un chef de file s’attachant à répondre aux objectifs de la COP 21, à travers toutes ses compétences : transports, préservation des espaces naturels, lutte contre le changement climatique, ... Réduire l’impact de l’homme sur son environnement, c’est également le protéger en s’engageant contre la pollution de l’air, dans la prévention et la gestion des déchets, et pour la biodiversité.

Dans l’ensemble de ses actions, la Région travaille de façon concertée avec les acteurs du territoire, associations, entreprises, Etat, collectivités, établissements publics, etc, afin d’initier et de catalyser la dynamique régionale.

Une ambition pour la transition énergétique

© Fotolia

Afin de réduire les consommations d’énergie, d’améliorer leur efficacité, et de développer les énergies renouvelables, la Région a adopté une politique ambitieuse et s’appuiera sur le Conseil permanent de la Transition Energétique et du Climat nouvellement créé, qui devra coordonner l’action des services du Conseil régional en matière de lutte contre le changement climatique et également mobiliser les partenaires extérieurs, en s’appuyant sur une démarche Négawatt. Celle-ci vise à une réduction des consommations, l’amélioration de l’efficacité énergétique et la substitution par des énergies renouvelables.

Le développement et la diversification de ces énergies est une priorité régionale, avec de forts potentiels pour l’éolien, la géothermie, la méthanisation, le solaire photovoltaïque et les énergies marines. Sources d’autonomisation énergétique et également d’emplois, les filières des énergies renouvelables peuvent désormais s’appuyer sur un nouvel outil régional : le fonds d’investissement Terra Energies, créé en avril 2016, qui associe des partenaires privés et du financement participatif à l’action publique. Cet outil financier est complémentaire des modes d’intervention de la Région, et il a pour objectif de faciliter le démarrage de projets d’énergies renouvelables.

La Région soutient également les démarches territoriales de transition énergétique à travers l’accompagnement et la mise en réseau des TEPOS, les Territoires à Energie POSitive, au nombre de 12, qui s’engagent pour la sobriété, l’efficacité énergétique, et l’utilisation d’énergies renouvelables locales.

L’efficacité énergétique des bâtiments et la compétitivité énergétique des entreprises sont aussi des leviers pour consommer moins d’énergie et la consommer mieux, par exemple en optimisant les process industriels ou en développant de nouvelles pratiques de construction pour le secteur du bâtiment.

Une stratégie régionale en faveur de la biodiversité

© Alban Gilbert

La Nouvelle-Aquitaine bénéficie d’un patrimoine naturel remarquable, des Pyrénées au marais poitevin, des forêts limousines et landaises au littoral, … Avec de nombreuses particularités territoriales, ces ressources naturelles constituent un riche réservoir de biodiversité à protéger et à valoriser, notamment face aux pressions humaines et aux risques naturels, en particulier face au changement climatique. Pour cela, des actions transversales sont menées pour les différents milieux (eau, littoral et espaces côtiers, etc), avec les gestionnaires des sites naturels (Parcs Naturels Régionaux par exemple), et en direction du grand public afin de faire évoluer les comportements. Au-delà des équilibres naturels à préserver, cette richesse est également un atout pour notre qualité de vie et un facteur d’attractivité.

La Région a également à cœur d’inscrire la protection et la restauration de la biodiversité dans les politiques d’aménagement du territoire, et a adopté un document cadre avec le Schéma Régional de Cohérence Ecologique. Elle co-pilote également avec l’Etat le Comité régional Biodiversité, pour mettre en cohérence et coordonner l’ensemble des actions. Par ailleurs, un suivi de l’évolution de la biodiversité régionale sera engagé avec un groupe d’experts et de scientifiques, afin d’appuyer l’action publique sur une expertise précise.

La question de la qualité de l’eau, de la gestion des ressources, des déchets et du gaspillage alimentaire sont également à court terme des sujets environnementaux majeurs touchant aussi bien les populations que les acteurs économiques.

En savoir plus

Economie circulaire et déchets

La Région à la pointe de la transition énergétique

La méthanisation ou comment recycler des déchets en énergie

Protéger et valoriser la biodiversité

Relever les défis du changement climatique